Réalisation d´un chargeur de compétition utilisable en voiture, camion, camping car, pour moins de 50 €uros, moins si on tape dans la récupération de certains éléments, pouvant charger des batteries de 12 ou 24 Volts à 10 Ampères, réglable, 12,7 Ampères sur mon prototype, ce qui convient pour des batteries jusqu´à 100 / 120 Ah, même un peu plus.
Ce chargeur peut rester branché toute l´année sur la batterie, vu qu´il respecte les courbes IU/OU, CC/CV, de plus ce type de chargeur presente l´assurance d´avoir une batterie toujours en pleine forme.
On doit pouvoir pousser le convertisseur à plus de 15 Ampères voir 20 Ampères, vu qu´il peut passer 600 Watts, le transistor de commutation utilisé passe 75 Ampères, mais pas la diode double, 20 Ampères, il faudrait donc la changer.
Cella ouvre l´optique du coupleur PWM*, ultra perfectionné, avec 2 ou 3 adaptations, un seule petit "defaut" dans ce type de convertisseur, en sortie on à toujours la tension d´alimentation moins la chute de tension dans la diode.
Mon seul souci en mobile, la self montée verticalement, j´ai des doutes sur la solidité en camion, donc affaire à suivre.
Accueil Coupleur Batterie Batteries Automate Chauffage Forum Boutique Petites Annonces Autres Sites Livre d'Or Aide
Il s´agit tout simplement d´un générateur de courant, alternateur de voiture, panneau solaire, groupe électrogène, éolienne, dont on à pris la précaution de limiter la tension et éventuellement le courant de sortie.
Une alimentation secteur classique, provenant, par exemple, de la récupération d´un pc, peut en faire de même si on prend la précaution d´en limiter le courant ce qui lui évite de dépasser ses limites et servir de chauffage, ainsi que sa tension de sortie.
Les premiers chargeurs de batterie qui ont existé étaient tout simplement constitués d´un transformateur et un pont redresseur, parfois une simple résistance pour limiter le courant de charge, on ne prenait ni la peine de limiter le courant de charge, ni la tension, il va sans dire que ces chargeurs étaient juste à utiliser en dépannage, car c´est vrais tueurs de batteries.
De nos jours ils on tendance à disparaître et tant mieux.
Si on est un peu bricoleur on peut avec un peu d´électronique réaliser à peu de frais un véritable chargeur de batteries, qui n´aura rien à envier à ceux disponibles dans le commerce, c´est ce que je vous explique dans les lignes qui suivent.

Ce qu´il nous faut:

Une alimentation à découpage 12 Volts 15 Ampères, sur Ebay pour moins de 20€.


On peut aussi faire de la récupération, par exemple, une alimentation d´ordinateur qui délivre en général du 12 Volts, on peut même éventuellement utiliser la partie 5 Volts, qui peut delivrer parfois plus de 30 Ampéres, vu que l´on fonctionne en mode boost, élévation de la tension d´alimentation.
De même n´importe quelle alimentation convient à partir du moment quelle puisse délivrer quelques Ampères, sans dépasser les 12 Volts, il suffit de régler le courant de sortie du convertisseur un peu plus bas que le courant fourni par l´alimentation, de façon à préserver celle-ci d´une trop grande consommation.

Une platine convertisseur DC DC MLI*, Ebay moins de 20€.


Ce type de convertisseur est un peu spécial car il est réglable en tension et en courant, ce dernier point est très important car suivant la capacité de la batterie on va pouvoir régler le courant de charge et ce de 0 à 10 Ampères ce qui convient pour des batteries allant de 0 à 100Ah, et ceci dans des conditions idéales car il fonctionnera en générateur de courant constant.
De plus, du fait de sont fonctionnement en MLI* il va générer des pics de tension, à l´instar d´un desulfateur, ce qui empêcherait la formation de sulfate sur les plaques de la batterie, prolongent ainsi la vie de celle-ci.

Un peu de fil, Ebay moins de 10€.
Un peu de patience, à prendre sur soi, et un peu de temps.

Il nous faut maintenant relier tout ça ensemble.

Commençons par l´alimentation, ce qui donne:


Les fils L N T seront le câble alimentation 230 Volts, on met sur ce fil un fusible de 2.5 Ampères on ne sait jamais.
Les sorties V+ V- de l´alimentation seront en câblées en fil de 4 ou 6 mm² et vont vers le bornes IN+ IN- du convertisseur.
On a sur certaines alimentations, un petit potentiomètre qui permet de régler un peu la tension de sortie, il faut le régler pour avoir 11.5 Volts plutót moins, 12.5 Volts étant vraiment le maximum, sur la sortie de l´alimentation, sinon la limitation en courant ne fonctionnera pas.

Coté convertisseur:

Les sorties + et - du convertisseur seront reliés à des câbles, un rouge, un noir, de 4 ou 6 mm² terminés par des pinces qui iront se brancher sur les bornes + et - de la batterie.
On réglera V-ADJ pour avoir 14.4 Volts sur les deux pinces et I-ADJ pour avoir l´intensité voulue.
Petite remarque on doit veiller à ce que la tension en entrée du convertisseur soit toujours inférieure à la tension de sortie, il s´agit d´un convertisseur type élévateur, boost ou steep up en grand breton.
On pourrait aussi remplacer l´alimentation par un panneau solaire, une batterie, il faut juste respecter la condition, la tension d´alimentation du convertisseur devra toujours être inférieure de 3 Volts à la tension de sortie au quel cas les limitations ne fonctionneront pas.

Ce qui donne:


Quelques pistes de réflexion:

En prennent 2 modules convertisseurs, et en faisant passer la moitié du courant disponible dans chaque un des modules on obtient un chargeur 2 batteries de 5 Ampères, il est aussi possible de prendre une alimentation plus costaud, 20 Ampères, et faire deux chargeurs 10 Ampères.

On peut régler la tension de sortie à 28.8 Volts pour une batterie de 24 Volts, cella fonctionne, mais dans l´idéal il faudrait prendre une alimentation de 24 Volts pour ne pas perdre en intensité de charge.

On peut aussi envisager l´utilisation en coupleur MLI* et dans ce cas on pourrait avoir du 12 Volts au porteur et 24 Volts dans la partie habitable.
La voie est ouverte il ne reste plus qu´a creuser.

Libre à vous de le mettre ou pas en boite, ce qui coûtera sûrement le plus cher.
Pour les Bricoleurs

Pour les pros et les curieux:

Schéma de la partie de puissance, on peut y voir que les masses sont communes, ce qui laisse à penser que l´on peut en monter plusieurs convertisseurs en parallèle, il faudrait monter une diode en sortie sur chaque convertisseur, pour isoler les convertisseurs les uns des autres et éviter que les batteries auxiliaire ne se déchargent dans les condensateurs, de plus ces diodes isoleraient totalement les batteries CAM et AUX en utilisation en coupleur, le courant ne pouvant circuler que dans les sens imposée par les diodes.
3 convertisseurs en parallèle 30 Ampères, protection des relais assurée, on ne depasse jamais leur capacité, charge de la batterie AUX, à 14.4 Volts, même au ralenti...
La mise en parallèle est intéressante, car même si un convertisseur est en panne les autres continuent à charger, ce serait vraiment la faute à pas de pot si l´ensemble est totalement en rade.


Pour des raisons de lisibilité des schémas, les protections, fusibles, ne sont pas représentés, mais il est primordial de les installer dans les règles de l´art.

PWM = Pulse Width Modulation.
MLI = Modulation de Largueur d´Impulsion.
Est une technique utilisée pour générer des signaux continus à l´aide de circuits à fonctionnement tout ou rien,(0 ou 1), en faisant varier la largeur du 1, cella permet d´obtenir toutes les valeurs de 0 à la tension d´alimentation.
Accueil Coupleur Batterie Batteries Automate Chauffage Forum Boutique Petites Annonces Autres Sites Livre d'Or Aide
Cette page à été vue 11501 fois depuis sa création par 6934 visiteurs.
Aujourd'hui cette page à été vue 0 fois par 0 visiteurs.
Dernière modification : Dimanche 12 Mars 2017 à 03:12:58
Création le: 30 Décembre 2012

Toute représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans l'autorisation expresse de l'exploitant du site Internet est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les article L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
F1LZR 1999 2016